Masters

Master : un terme multifacettes

Entre le master pré-expérience, le master universitaire, le master anglo-saxon de type MBA ou le master spécialisé, avouez qu’il y a de quoi en perdre son latin.

Entre le master pré-expérience, le master universitaire, le master anglo-saxon de type MBA ou le master spécialisé, avouez qu’il y a de quoi en perdre son latin. Plus qu’une question de sémantique, ces diplômes ou labels sanctionnent tous une formation de haut niveau. Mais ils n’affichent pas la même ambition et se distinguent par leur nature, leur recrutement et l’origine de leurs étudiants.

Le master : grade et diplôme à la fois



Nouveau grade de l’enseignement supérieur, le master s’inscrit dans la démarche de l’harmonisation européenne des diplômés, soit le BMD : B pour bachelor, M pour master, D pour doctorat. Le grade de master rassemble sous une appellation unique un ensemble de diplômes ou de titres de même niveau (bac+5 en l’occurrence), délivrés au nom de l’État et bénéficiant de sa garantie.
En outre, avec la mise en œuvre du BMD, le master est également un diplôme qui confère à son titulaire le grade de master. Vous suivez ? Diplômes universitaires par excellence, les masters se préparent à l’université mais aussi au sein de certaines écoles.
La réforme aura-t-elle un impact sur la notoriété des diplômes ? A priori, non. Il suffit d’un peu de patience pour que le marché de l’emploi adopte ces nouvelles dénominations.
L’arrivée du master universitaire jette cependant le trouble dans un marché de la formation déjà en proie à des controverses. Et l’on s’interroge sur l’avenir des masters anglo-saxons ou non, ces formations longtemps délivrées par les écoles mais sommées de faire désormais sans.

Mis à part les formations universitaires, les masters, parfois baptisés master’s spécialisés sont des « troisièmes cycles » en un an, accessibles après bac+4/+5.
De manière générale, la durée de la formation s’étend sur un minimum de 3 semestres, incluant des enseignements théoriques, un travail personnel débouchant sur la soutenance d’un mémoire de recherche.

Pour faire simple…

Pour tenter d’apporter plus de lisibilité au marché de la formation, les acteurs parlent désormais de masters en management pré-expérience pour désigner les programmes des écoles de commerce et autres business schools européennes, des masters post-expérience et des Specialized Masters. Les masters « pré-expérience » se distinguent du diplôme MBA qui nécessite plusieurs années d’expérience professionnelle.

Dans la même rubrique

A lire également