Ingénieur en intelligence artificielle

Fonction

Si vous avez toujours rêvé de mettre au point le premier robot aussi intelligent qu’un homme, ne rêvez plus ! Car ce qui fait l’intelligence de l’homme, ce n’est pas que sa capacité à réfléchir à une solution face à un problème donné (à ce jeu-là, beaucoup d’ordinateurs sont déjà plus forts que les hommes !). Non, ce qui fait l’intelligence de l’homme, ce sont ses émotions, son empathie et, paradoxalement, sa capacité à commettre des erreurs. Les chercheurs en intelligence artificielle ne cherchent donc pas à mettre au point des machines qui réfléchiraient comme l’homme, mais des machines capables de raisonnement débarrassé de tout affect.
C’est le cas de l’ordinateur, mis au point par les ingénieurs d’IBM, qui a battu en 1997 Kasparov, célèbre joueur d’échec des pays de l’Est. Les domaines d’application de ces recherches sont les automatismes, la domotique, mais aussi l’armement et la production industrielle. Sa mission est de résoudre des problèmes auxquels l’algorithmique traditionnelle n’apporte pas de solution ; d’adapter la machine au futur utilisateur.

Formation

Un métier réservé à des diplômés de très haut niveau, tant les places sont chères. Formation universitaire : doctorat, ingénieur maître (bac + 5) ; master sciences et technologie, mention informatique, spécialité intelligence artificielle et décision (IAD).

Evolution de carrière

Responsable d’un programme de recherche pour un gros constructeur, mais les places sont rares…

Qualités requises

Ténacité, rigueur, précision et esprit créatif. Capacité à se remettre en cause et à travailler en équipe.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :