Chargé des relations publiques

Le chargé des relations publiques, comme son nom l’indique, n’est pas un introverti. Rattaché au directeur de la communication, il assure la mise en œuvre des politiques tournées vers l’externe. Il chouchoute tous les publics : médias, grand public, fournisseurs, prospects, groupements professionnels, banques, pouvoirs publics…
Il fait passer les messages de sa structure et recueille ceux que lui adresse l’extérieur. On compte sur lui pour l’organisation d’événements  : salons, festivals, conventions, campagnes d’affichage… Il travaille alors main dans la main avec les commerciaux et les professionnels du marketing. Le responsable des relations extérieures, notamment dans les entreprises d’envergure, ne doit pas avoir le mal de l’air : il prend souvent l’avion pour visiter les unités étrangères et coordonner leur communication externe. Il est également en contact avec les prestataires : c’est lui qui rédige le cahier des charges pour les agences et s’occupe du suivi de leurs services.



Conseiller et porte-drapeau

Le chargé de communication externe a un rôle de conseil auprès des différents départements de sa structure qui souhaitent communiquer.
Il n’est pas seulement là pour faire connaître les projets, il doit également assurer les cohérences et assister ceux qui les proposent. Lorsque les gens du service sport lui soumettent leurs idées, il leur donne, par exemple, son avis sur le budget qu’ils ont prévu pour l’opération : ont-ils vu trop juste ou trop large ? Enfin, le chargé de communication sert un peu de porte drapeau.
Car ce n’est pas tout de dire ce qu’il y a à dire, encore faut il que ceux qui reçoivent le message sachent d’où il vient : il veille donc à ce que l’émetteur (entreprise, collectivité) soit clairement identifiable derrière chaque opération de communication.
A noter : on parle parfois de chargé des relations externes lorsqu’un chargé des relations publiques n’est pas responsable des relations presse, mais cette distinction n’a rien d’absolu.

Ses qualités

Le responsable des relations externes aime le contact, il a des facilités pour les relations publiques. Il s’exprime bien, il ne lasse pas. Sa grande diplomatie et sa capacité de synthèse font de lui un interlocuteur ouvert et réceptif. Il n’est pas brouillon : son agenda (électronique cela va sans dire !) est parfaitement organisé. On aime sa connaissance des techniques et son sens des supports.
Il sait se servir d’un stylo : dans les collectivités publiques notamment, il est fréquemment invité à s’impliquer dans le journal territorial. On le veut également original et créatif car le chargé de communication est condamné à se renouveler : une manifestation annuelle, une commémoration, un salon, doivent évoluer d’une année sur l’autre. Pas question que la dernière édition ressemble à la précédente… Il sait imaginer, trouver des thèmes, des concepts, des intervenants nouveaux… Et que ne ferait-il pas pour que l’on parle de son événement !

Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :