MBA

Le MBA : pour moi ou pas ?

Le MBA est devenu le diplôme international de référence en matière de management. Aujourd’hui, à en croire certaines personnes, point de salut sans un MBA sur le CV ! Alors, mythe ou réalité ? Quelques points à vérifier avant de se lancer...
Par Christina Gierse

Huit bonnes raisons de faire un MBA

- Changer de secteur
- Changer d’activité
- Changer de fonction ou élargir son champ de compétence (ingénieur amené à superviser des équipes internationales, par exemple)
- Acquérir une culture managériale solide et de haut niveau en vue d’une évolution de carrière
- S’ouvrir les portes de groupes internationaux
- Avoir pour projet de s’expatrier, notamment vers les pays scandinaves, germaniques ou anglo-saxons.
- Améliorer son salaire
- Développer son réseau de contacts et de relations professionnelles.

Six mauvaises raisons de faire un MBA



- Faire un MBA pour « faire un MBA »
- Faire un MBA pour « enrichir son CV »
- Faire un MBA après la fin de ses études pour « aller au top tout de suite »
- Faire un MBA en fin de carrière suite à un licenciement, par exemple. Mieux vaut alors opter pour des formations plus courtes et opérationnelles
- Faire un MBA pour redonner une dynamique à une carrière qui décline : le MBA est un accélérateur de carrière, pas une baguette magique pour faire décoller une carrière stagnante...
- Faire un MBA pour gagner beaucoup d’argent très vite. Le MBA, s’il n’est pas accompagné par un projet de carrière qui tient la route, ne va pas faire tomber les millions sur votre compte en banque comme par enchantement !
- Faire un MBA pour reprendre la succession d’une TPE : nul besoin d’investir des sommes importantes dans une formation pour un poste qui ne requiert pas un diplôme international.

Faire un MBA implique

- Un projet professionnel solide (pourquoi faire ce MBA à ce moment précis de ma carrière ? Un MBA, pour aller où ? Vers quel type de poste/d’entreprise/de pays ? etc.)
- Une première expérience professionnelle de quelques années, soit de 5 à 12 ans en moyenne
- Une première expérience professionnelle déjà concluante
- Une motivation à toute épreuve
- Le goût du travail en équipe
- Une capacité de financement importante (comptez de 20 000 à 100 000 euros et au-delà pour un MBA, en sachant que la plupart des MBA européens sont nettement moins onéreux que leurs équivalents américains)
- Une grande capacité de travail
- Une disponibilité totale, même les week-ends et durant les vacances scolaires (jeunes marié(e)s ou futur(e)s papas/mamans s’abstenir !)
- Un entourage compréhensif et patient.

* Source : World MBA Tour

Quelques contacts pour finir...

- Site du World MBA Tour, important réseau d’écoles et de diplômés à travers le monde.
- Site de l’association britannique « Association of MBA’s » qui décerne notamment l’accréditation AMBA.
- Site de l’association américaine AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business) qui décerne l’accréditation AACSB à un certain nombre de cursus.
- Les meilleurs MBA d’après le classement du Financial Time

Dans la même rubrique

Choisir son MBA :