« Nous nous appuyons sur un réseau international puissant »

Entretien avec Eric Willumsen, directeur de L’International University in Geneva.
"Plus de 60 nationalités sont représentées par nos étudiants étrangers, qui constituent à peu près 60 % des effectifs. L’IUG attire aussi fortement les étudiants du monde entier par sa situation géographique. Genève est par définition un ville internationale et cosmopolite."

Quel type de formations internationales propose l’International University in Geneva (IUG) et qu’est-ce qui y séduit les étudiants étrangers principalement ?

Nous proposons des bachelors et des masters dans trois domaines principaux : la gestion d’entreprise, les relations internationales, la communication et les médias, avec toujours en filigrane cette notion d’internationalité. Les cours sont d’ailleurs tous dispensés en anglais et cela répond à une réalité du monde du travail : comment réussir une carrière internationale sans maîtriser l’anglais ? Plus de 60 nationalités sont représentées par nos étudiants étrangers, qui constituent à peu près 60 % des effectifs. L’IUG attire aussi fortement les étudiants du monde entier par sa situation géographique. Genève est par définition un ville internationale et cosmopolite. Les Nations Unies, l’Organisation Mondiale du Commerce, l’Organisation mondiale de la Propriété Intellectuelle, de grandes institutions bancaires ont élu domicile ici, c’est un avantage non négligeable pour ces prétendants à de grandes carrières internationales.
D’autre part, nous nous appuyons sur un réseau international puissant avec d’autres écoles de renom à travers le monde, ce qui permet aux élèves de participer à des programmes d’échanges avec l’ISC Paris, L’ESIC à Madrid, l’Université du Connecticut aux Etats-Unis etc.



L’IUG offre-t-elle des formations et des connaissances très spécifiques dans certains domaines ?

Oui, nous proposons des enseignements parfois rares et très ciblés. Un exemple ? Nous avons ouvert une formation consacrée à la gestion d’entreprise dans le domaine du luxe. Il en existe très peu dans le monde et c’est une première en Suisse. Au programme : marketing du luxe, législation, gestion de marques, distribution etc. Beaucoup de nos étudiants étaient recrutés dans ce secteur, en sortant de l’IUG et nous avons donc souhaité leur donner toutes les cartes en mains pour réussir. Notre master en relations internationales forme nos étudiants aux questions de la diplomatie, des accords internationaux, de l’Union Européenne, de l’économie mondiale. Nous avons d’ailleurs la chance pour cette filière d’accueillir des professeurs experts puisqu’ils travaillent majoritairement pour les Nations Unies.

Comment accompagnez vous les étudiants vers leur premier emploi dans des structures internationales ?

Nous avons une approche très pratique, notamment en master, qui favorise pour nos étudiants l’entrée sur le marché du travail : ils planchent sur des cas pratiques, les cours sont participatifs, ils travaillent leurs qualités interpersonnelles (communiquer, diriger une équipe multi-culturelle...) Nous organisons également deux journées carrière dans l’année. L’une, consacrée aux multinationales pendant laquelle de grandes entreprises viennent faire une présentation de leur structure et répondent aux questions des étudiants. L’autre est consacrée aux Nations Unies, aux ONG et autres organisations internationales. Une conseillère carrière travaille également avec les étudiants pendant toute leur scolarité pour les conseiller et les aider à préciser leur projet professionnel. Ils bénéficient aussi des visites entreprises que nous organisons dans les locaux de grandes entreprises partenaires comme Procter & Gamble ou Nestlé.

Pour plus d’informations sur les programmes et diplômes consultez le site de l’IUG

Dans la même rubrique

Interviews :

A lire également