Focus sur le métier de directeur des ressources humaines

On l’appelle aussi le directeur du personnel, le directeur des relations humaines ou le directeur des affaires sociales. Tout le monde le connaît sous le sigle de DRH. Le directeur des ressources humaines est un peu " le " superviseur avec un grand S des ressources humaines dans l’entreprise. C’est un véritable homme ou femme orchestre qui embrasse un nombre étendu de compétences. On peut aussi bien le trouver au siège d’un groupe ou d’une entreprise, au sein d’une division d’une filiale ou d’un gros établissement.

Quelles missions ?
" Beaucoup de choses " est un euphémisme : ses responsabilités couvrent en réalité l’ensemble des relations humaines dans l’entreprise.
Concrètement, c’est lui qui supervise à la fois les relations sociales, l’administration et la gestion du personnel, la formation, la communication interne, le management social... Placé directement sous les ordres du directeur général, c’est lui qui propose une politique de gestion des ressources humaines et qui définit les conditions générales d’application de cette politique. Il a également une mission de conseil, de négociation avec les représentants du personnel et s’occupe aussi de la coordination de l’action des chefs du personnel. En général, il est membre du comité de direction et du comité stratégique. Ses attributions varient énormément en fonction de la taille de la structure dans laquelle il travaille : dans un groupe, son rôle sera davantage proche de l’orientation tandis qu’au sein d’une PME on le rencontrera plus sur le terrain.

Quelle formation ?
Plus encore que des études spécifiques, ce que l’on demande à un DRH c’est d’avoir de l’ EXPERIENCE. Bien souvent, avant d’occuper cette fonction, ces professionnels ont exercé des postes de responsable ou d’adjoint du DRH. On l’aura compris : ce poste n’est pas vraiment ouvert aux débutants.

Quelles qualités ?
De l’écoute, beaucoup de diplomatie, des capacités de management importantes, de la créativité, le sens du dialogue, celui de la conciliation. De la fermeté. Enfin, un juste équilibre entre la réflexion et l’action : le DRH est aussi un homme de terrain.

Quelle évolution possible ?
Elles sont plurielles et dépendent de l’orientation choisie par le DRH. S’il poursuit sa carrière en entreprise, il peut très bien embrasser des fonctions de directeur administratif et financier ou encore de secrétaire général. Autre possibilité : devenir consultant associé dans un cabinet de ressources humaines, voire même se lancer en free-lance dans ce domaine.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :