Chasseur de tête

Métier de rêve par excellence, le métier de chasseur de têtes n’a rien à voir avec un quelconque cannibalisme contemporain. Travaillant au sein d’un cabinet, le chasseur de têtes s’occupe essentiellement du recrutement de cadres dirigeants dans le monde entier.

Quelles missions ?
Trouver pour le compte d’une entreprise des profils rares, spécialisés et de haut niveau. Autrement dit, des dirigeants, des cadres supérieurs ou des cadres confirmés. La procédure est souvent la même : dès qu’une entreprise confie une mission à un cabinet de " chasse de têtes ", le chargé de recherche, qui travaille en général pour un consultant, interroge les banques de données dans lesquelles figurent les CV de salariés de haut niveau. Puis il les contacte par téléphone : c’est ce qu’on appelle une procédure d’approche directe, l’autre méthode de recrutement étant l’annonce. La connaissance de l’anglais est indispensable pour tout chasseur de têtes, la recherche se faisant un peu partout dans le monde.

Quelles qualités ?
Une excellente connaissance des postes de direction dans l’entreprise, le goût de la conviction, celui de la persuasion et de la communication.

Le marché de l’emploi Les véritables cabinets de chasse de tête sont généralement implantés à l’étranger. Côté recrutements, la grande crise semble aujourd’hui terminée : les cabinets de chasse recommencent à recruter.
Un débutant commencera en général par un poste de chargé de recherche junior, puis senior, avant d’évoluer vers des postes de consultants.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :