Vétérinaire

On peut distinguer deux sortes de vétérinaire : le vétérinaire urbain et le rural.
Le premier, dit plutôt "canin", travaille en ville et consulte en cabinet. Il peut aussi être appelé à domicile pour des urgences. Son travail consiste alors le plus souvent à soigner les petits animaux de compagnie (chat, chien, oiseaux).
Comme un médecin, il opère, administre des vaccins, prescrit des ordonnances et conseille les maîtres sur l’alimentation de leurs animaux.
Le vétérinaire rural, lui, exerce à la campagne comme son nom l’indique, et soigne plutôt des bovins, ovins, caprins, porcins et autres animaux de basse-cour. Certains soins étant maintenant assurés par les exploitants agricoles eux-mêmes, le vétérinaire évolue alors vers une intervention plus globale orientée vers la prévention. Elle inclut le suivi sanitaire, le suivi de fécondité ou des conseils concernant l’alimentation. Il se charge aussi de définir et mettre en œuvre les conditions optimales d’élevage des animaux.

Vétérinaire de l’industrie agroalimentaire



Pour élaborer de nouveaux produits destinés à la consommation animale et à la consommation humaine, l’industrie agroalimentaire a besoin de vétérinaires. Leurs connaissances en biologie animale en fait de précieux experts des aliments, convenant à telle ou telle espèce animale.
De plus, outre les postes de recherche, il n’est pas rare que des vétérinaires occupent des postes d’ingénieurs commerciaux. Il est donc très intéressant pour un vétérinaire d’opter pour un métier en laboratoire, d’autant plus que les emplois et les débouchés sont vastes.

Vétérinaire de l’industrie pharmaceutique

Tout comme l’industrie agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique recherche des spécialistes pour la fabrication, l’élaboration, ou même la commercialisation de médicaments. C’est une place de choix pour les vétérinaires, qui seront les mieux à même de participer à l’élaboration des produits pharmaceutiques les plus appropriés à chaque animal et à chaque maladie ou pathologie.
Ici encore les vétérinaires ne sont pas nécessairement cantonnés à la recherche. Ils peuvent également exercer la fonction d’ingénieur commercial.
Les débouchés en laboratoire sont nombreux et intéressants.

Profil Une solide formation scientifique, un intérêt pour l’évolution des technologies qui évoluent de jour en jour, des facultés d’observations, une résistance physique et morale, de l’habilité manuelle et le sens de la communication.

ConseilLes hôpitaux pour animaux de Berne et de Zurich, qui sont rattachés directement aux facultés vétérinaires de ces universités, proposent très souvent des postes.

Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :