Notaire

Maître " clé " de bien des actes de notre vie privée, le notaire est l’interlocuteur privilégié des familles. Que ce soit pour la signature d’un contrat de mariage, l’achat d’un bien immobilier ou le règlement d’une succession, le notaire est le seul à pouvoir et devoir authentifier ces actes. Nous sommes loin de l’image du notaire de Balzac, petite figure bourgeoise de nos anciennes campagnes ! Ce métier a lui aussi évolué avec son temps et avec ses mœurs. Il a su diversifier ses activités en développant un rôle de conseil aux entreprises et dans la gestion du patrimoine. Et trouver ainsi un autre souffle…

Activités
Point de passage obligatoire entre les particuliers et la loi, le notaire est responsable de l’application des règles juridiques et de l’équilibre des contrats.
Son rôle consiste à rendre les actes qu’ils délivre inattaquables et indissolubles. Il est avant tout un conseiller des familles pour tout ce qui concerne le droit civil. Il a un devoir de renseignement auprès de ses clients et est civilement responsable des actes qu’il délivre. Depuis quelques années, le notaire peut également être conseiller des entreprises. En effet, il peut donner son assistance pour mieux préciser les conditions d’un contrat ou rechercher des partenaires ; il peut aussi recevoir mandat pour gérer les affaires de ses clients. Il accomplit des formalités telles que l’enregistrement ou la publicité légale.



Les notaires ont la possibilité d’exercer seuls en se rendant titulaires d’un office, ou bien en tant que collaborateurs de notaires, ou encore en qualité de notaires associés au sein d’une société civile.
Travailler dans une étude d’une certaine importance présente des avantages. D’une part, dans la mise en commun des charges s’y rapportant, telles que la gestion du personnel, la comptabilité et l’informatisation. D’autre part, cela permet de confronter différents points de vue dans des cas complexes. Ces structures correspondent à une modernisation de l’étude notariale. Aujourd’hui près de 70 % des notaires sont associés. Certaines études comptent plus de 25 salariés. En parallèle, les notaires se spécialisent : ils se placent sur certains créneaux précis.

Qualités requises
Un notaire doit faire preuve de diplomatie et de bon sens face à son client. Il se trouve en rapport direct avec lui et doit comprendre ce que son client attend d’un acte ou d’une situation précise. De même, il lui faut être bon pédagogue pour expliquer en termes simples des règles de droit souvent complexes. Il doit aussi se révéler discret car il est lié par le secret professionnel. Ces exigences expliquent la responsabilité professionnelle qui pèse sur le notaire. Evolutions de carrière Avec la reprise du marché immobilier et l’évolution de certaines lois fiscales, l’activité notariale semble relancée.

Les spécialisations
Il est conseillé aux jeunes de se spécialiser pour avoir ce " plus " demandé par une clientèle de plus en plus exigeante.
Parallèlement à de solides connaissances en droit civil, il peut être très apprécié de faire du droit fiscal ou du droit des affaires. Dans le cadre de transmission d’entreprises, par exemple, le notaire accomplit les actes nécessaires du début des opérations à leur fin.
Ainsi, certains notaires se sont spécialisés dans le monde des entreprises en s’occupant des problèmes propres aux dirigeants. Ils se penchent sur la répercussion que certains actes entraînent sur leur patrimoine privé. Il sont également en mesure de prodiguer des conseils lors de la création d’une société.

Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :