Conseiller en assurances

Son rôle
Il vend des produits d’assurance à des particuliers et des professionnels. L’organisation de son travail dépend de la société qui l’emploie.
- Le " nomade " appartient à une petite équipe animée par un inspecteur. Il démarche sa clientèle sur un secteur géographique donné. Pour cela, il a recours à diverses méthodes telles que le porte-à-porte, les réunions d’information dans des comités d’entreprise ou encore l’envoi de courrier personnalisé.
- Le " sédentaire ", lui, reçoit uniquement ses clients sur rendez-vous dans un bureau d’accueil. Appelé aussi " producteur ", il est également chargé d’opérations administratives telles que l’émission de contrats ou l’indemnisation en cas de sinistre. Enfin, le télévendeur vend ses contrats par téléphone dans le cadre d’une relation à distance avec le client ou prospect.

Les qualités requises
De solides connaissances en droit, en gestion et en fiscalité sont de rigueur. Mais il faut aussi être à l’aise sur le plan relationnel, savoir créer un rapport de confiance avec les clients.
La tâche du conseiller en assurances est ardue car il vend des produits immatériels et qui supposent l’existence de risques que personne n’a vraiment envie d’imaginer...

Et après ?
Après quelques années d’expérience, un conseiller en assurances peut devenir animateur de réseau. Rien ne l’empêche par ailleurs de s’installer à son compte en tant qu’agent général.

A savoir
Ce métier difficile offre de nombreux débouchés dans les compagnies d’assurances, mais aussi dans les agences générales et les cabinets de courtage.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :