Chef de produit

Son rôle

Vous aimeriez posséder un passeport orné d’un visa différent à chaque page ? Devenez chef de produit. Ce dernier doit imaginer et surtout concrétiser de nouveaux parcours, de nouveaux voyages, défricher des destinations inédites pour alimenter les beaux catalogues colorés que vous trouverez dans les agences. C’est souvent le spécialiste d’un pays ou d’une aire géographique qu’il connaît comme sa poche, ou bien d’un type de voyage comme la randonnée.
Ses connaissances en géopolitique lui permettent de humer l’air du temps, pour sentir les frémissements des pays qui vont s’ouvrir au tourisme. Les phénomènes de mode comptent beaucoup dans les rêves de voyages et le chef de produit doit posséder des talents de surfer pour prendre la vague au bon moment.
Afin de juger la qualité de l’offre et chercher des prestataires, il se rend régulièrement sur place, rencontre des guides, visite des hôtels, contacte les transporteurs… Attention, les voyages n’occupent pas l’essentiel du temps de travail d’un chef de produit, et surtout ce ne sont pas des séjours d’agrément. Il doit avoir l’oeil sur tout et veiller aux plus petits détails, ce qui implique notamment la visite au pas de charge de nombreuses chambres d’hôtel (toilettes comprises), pour envisager le produit dans ses moindres détails.
Fort de toutes ces informations, il sélectionne un ou plusieurs lieux de séjour, définit les étapes d’un circuit, le programme des animations et des visites. L’ensemble doit former un tout cohérent, adapté à une clientèle précise, selon ses goûts et ses moyens. Ses choix dépendent du voyagiste qui l’emploie.
De retour au sein de son agence, le chef de produit consulte son carnet de notes, sort sa calculatrice et décroche son téléphone : c’est le temps des négociations. Plus le voyagiste qui l’emploie est puissant et plus il a de poids dans la discussion, un hôtelier ou une compagnie aérienne préférant vendre un grand nombre de places d’un seul coup.
Lorsque tout ce travail est achevé, il rédige le descriptif alléchant qui figurera dans le catalogue. Le forfait est alors proposé au client.
Enfin, lorsque les premiers touristes ont « essuyé les plâtres », il évalue le degré de satisfaction de ses clients et apporte d’éventuelles corrections. Par ailleurs, il doit mettre à jour les circuits déjà en place, renégocier les prix, chercher de nouvelles prestations.

Qualités requises

Une telle fonction n’est que très rarement accessible dès le premier emploi. Elle demande beaucoup d’initiative, de responsabilité et de créativité. Elle exige surtout une grande expérience et une connaissance de tous les rouages du tour operating. C’est un poste stratégique car la réussite commerciale du voyagiste en dépend. Si vous ambitionnez de devenir chef de produit, il vous faudra faire preuve de patience, mais cela en vaut vraiment la peine.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :