Maître d’hôtel

Son rôle Comme son nom ne l’indique pas, le maître d’hôtel officie bien dans un restaurant, plus précisément à l’accueil. Il est en salle l’égal du chef en cuisine. Et bien plus qu’une hôtesse en pantalon !
Il accueille les clients à leur arrivée, les dirige vers le vestiaire, les place à leur table selon leurs souhaits, les installe avant de laisser la place au chef de rang. Mais il ne se contente pas de ce rôle d’accueil.
Il est le " super intendant " de la salle : il est le chef de tout le personnel de salle, il organise et contrôle le travail de chacun. Il peut aussi intervenir très concrètement : au moment d’une prise de commande pour apporter ses lumières et jouer ainsi le rôle de chef de rang ou encore remplir le rôle de sommelier en son absence. En bref, il a l’œil à tout et peut participer à chaque étape du service.
A l’heure du repas, il passe de table en table pour s’assurer que chaque client est satisfait. C’est d’ailleurs à lui que les critiques sont généralement adressées en cas de problème.
En sa qualité de chef de salle, le maître d’hôtel participe généralement au recrutement et à la formation des commis, serveurs et chefs de rang.
Enfin, il est l’intermédiaire privilégié entre la salle, la cuisine et la direction. Il travaille en collaboration avec le sommelier et avec le chef cuisinier, notamment pour mettre au point la carte et les menus.



Qualités requises
Le maître d’hôtel est un pro de la salle. Aucune technique de service, aucune astuce d’accueil n’a de secret pour lui. Il a donc un sens inné du service et beaucoup d’expérience derrière lui. Il connaît parfaitement bien l’organisation interne du restaurant. Il a aussi souvent des notions de cuisine, nécessaires pour bien découper une volaille ou conseiller un client.
Le maître d’hôtel a le sens de l’organisation, la qualité du service en salle en dépendant. Il sait aussi diriger son personnel pour en tirer le meilleur. Au premier coup d’œil, il sait " analyser une salle ", repérer ce qui manque ou ce qui cloche, apprécier l’ambiance pour apporter un peu plus de convivialité ou, au contraire, plus de tenue.
Enfin, le maître d’hôtel doit présenter au moins aussi bien que ses chefs de rang, savoir faire preuve de psychologie pour comprendre les attentes des consommateurs et maîtriser une ou plusieurs langues étrangères pour pouvoir s’adresser à toute clientèle.

Et après ? Un bon maître d’hôtel peut accéder à un poste de direction dans la restauration traditionnelle ou de chaîne, et devenir ainsi gérant d’un établissement.

A savoir : Le poste de maître d’hôtel ne se trouve pas dans tous les restaurants, mais dans les établissements traditionnels qui accordent de l’importance à la qualité du service.
On recrute régulièrement des maîtres d’hôtel, et ceux qui maîtrisent plusieurs langues ont encore plus de chances d’être embauchés.
Petit bémol : le métier de maître d’hôtel est essentiellement masculin. En effet, si aujourd’hui un serveur sur deux est une femme, la proportion n’est plus la même quand on monte dans la hiérarchie.

Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :