Concierge de grand hôtel

Son rôle " Tout voir, tout entendre et ne rien dire ", telle est la devise d’un concierge, que l’on reconnaît grâce aux deux clés d’or entrecroisées, brodées au revers de son veston. En effet, cet homme de confiance doit avoir un œil averti pour reconnaître les clients fidèles et leur réserver un accueil de choix ou repérer ce qui est inhabituel pour intervenir avec diplomatie, une oreille complaisante pour prêter attention aux demandes, même les plus farfelues, de la clientèle et bien sûr, lui apporter satisfaction (leur faire livrer la presse étrangère, réserver des places de concert, prendre un rendez-vous chez le coiffeur...) tout en ne dévoilant rien de ses petits secrets. Une " nounou de luxe " en quelque sorte. Un confident dévoué qui est prêt à se plier en quatre pour que le plus exigeant des clients se sente toujours compris et choyé.
C’est en grande partie grâce à son concierge qu’un palace arrive à offrir un service personnalisé. Saviez-vous que les concierges, ainsi que les gouvernantes ou les barmen (se reporter aux fiches métiers correspondantes) rassemblent dans un répertoire, un " cardex ", les petites manies des habitués ? Ils peuvent ainsi se rappeler la boisson préférée d’untel, ou le prénom de ses enfants.
Le concierge est aussi le chef du hall : c’est lui qui forme et qui dirige son équipe de voiturier, portier, liftier, bagagiste, portier, groom... auxquels peut se joindre un ou plusieurs assistant(s)-concierge... Il peut même être amené à recruter ce personnel.

Qualités requises Voici une fonction qui exige un maximum de tact. Gaffeur et mauvais esprit s’abstenir ! Car tout en côtoyant de très près une clientèle parfois prestigieuse, le concierge doit toujours se rappeler qu’il est à son service.
Discret, distingué, avenant, le concierge doit en outre posséder une bonne culture générale et maîtriser au moins deux langues étrangères afin de pouvoir donner le change à une clientèle raffinée et cosmopolite. Il se doit ainsi d’être au fait des habitudes culturelles de chaque pays.

Et après ? Certains grands hôtels disposent d’un chef concierge qui chapeaute plusieurs concierges. Un concierge, selon ses prédispositions et sa formation initiale (commerce, gestion...), peut aussi espérer intégrer une équipe de direction. Mais il faut savoir que la fonction de concierge est plus considérée comme un poste de fin de carrière qu’une simple étape. Les concierges d’hôtel font partie de l’Union internationale "Les clés d’or" qui regroupe les concierges des grands hôtels d’une trentaine de pays dont la Suisse.



Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :