En savoir plus sur le métier de caviste

Le caviste

De la vendange à la commercialisation, le caviste est la personne qui assure le suivi et l’élevage du vin depuis la rentrée du raisin jusqu’à la mise en bouteilles. Il travaille sous la direction d’un maître de chai ou du directeur de la cave et suit les indications données par l’œnologue quand il travaille dans une cave coopérative ou une exploitation.

Conditions de travail : les possibilités d’embauche semblent plus importantes dans les caves coopératives qui font de la mise en bouteilles plutôt que dans celles qui se livrent à la vente du vin en vrac.
Le caviste peut aussi exercer son métier dans des exploitations, généralement de grands domaines (plus de 20 à 25 hectares) dans des régions spécifiques.
La période d’activité la plus intense semble être celle qui s’étend de fin août à décembre : là, les heures sont longues et les cavistes doivent bien souvent travailler jour et nuit afin d’assurer le suivi des cuvaisons et du pressurage. Ce n’est pas un métier de tout repos. Une bonne partie du travail se fait dans les caves, au sein d’une atmosphère humide et froide. Une climatisation permanente et la lumière artificielle décourageront les plus sensibles. Pour les vrais passionnés cela ne devrait pâs poser problème !



Les qualités requises : le métier de caviste exige une résistance physique importante : la manipulation de fûts très lourds comme l’environnement humide et le travail en sous-sol en font un métier presque exclusivement masculin, les femmes préférant souvent se livrer à des activités de maîtres de chai ou bien d’œnologues. Pour l’exercice de ce métier, nécessitant une grande rigueur, le caviste doit respecter scrupuleusement les règles d’hygiène imposées par la manipulation d’un produit vivant tel que le vin.
Quelques connaissances techniques ne sont pas à négliger, la vinification se mécanisant de plus en plus.
Enfin, le caviste doit posséder des aptitudes à la dégustation : c’est ce qui lui permet de déceler d’éventuels défauts et d’y apporter les rectifications appropriées. Cette qualité apparaît d’autant plus importante lorsqu’il s’agit de maisons de négoce dans lesquelles on assemble des vins de provenances différentes.

Et après ? Avec quelques années d’expérience, le caviste peut accéder à des postes de maîtres de chai. A l’inverse, les exploitations et les négoces semblent beaucoup plus se satisfaire du savoir-faire et de l’expérience.

Dans la même rubrique

Administration :
Aéronautique :
Art / création :
Audiovisuel :
Automobile :
Beauté :
Commerce / vente :
Droit :
Environnement / animaux :
Humanitaire :
Finances / compta / assurances :
Informatique et multimédia :
Journalisme / édition :
Média / publicité / communication :