Besoin d’aide ?

Nombre d’entre vous pensent à partir travailler à l’étranger mais sont freinés par des démarches parfois lourdes. Or, des organismes peuvent vous aider. Lancez-vous !


Si vos recherches personnelles ont été infructueuses, vous pouvez vous adresser à des agences spécialisées pour trouver un job ou un stage à l’étranger. Celles-ci vous mettront en relation avec des entreprises et vous guideront pour les formalités à remplir.

L’International Association for the Exchange of Students for Technical Experience (IAESTE) est une association qui favorise les expériences à l’étranger. Dans plus de 80 pays des comités locaux accueillent les étudiants qui souhaitent faire des stages, pour faciliter leur intégration et les aider dans les démarches à effectuer.
Plus d’infos



Le Council on International Educational Exchange (CIEE) est une organisation qui s’occupe de tous les problèmes administratifs des étudiants qui veulent faire un stage ou trouver un job aux USA (permis de travail, assurances…). Elle bénéficie d’un quota de permis de travail de plus de 15 000 places par an, et dispose d’une équipe présente aux USA en cas de problème.
Plus d’infos

Vous pouvez aussi passer par des agences spécialisées dans les séjours linguistiques. Celles-ci proposent souvent des formules qui combinent cours et job ou cours et stage. L’avantage c’est que ces agences s’occupent de toutes les démarches pratiques (voyage, logement, mise en relation avec les entreprises…), ainsi que des formalités à effectuer avant le départ.
Pour plus d’infos sur les séjours linguistiques c’est ici !

Une expérience en Europe

Outre les aides financières offertes par les programmes Leonardo et Eurodyssée, partir en Europe est avantageux au niveau des formalités à remplir. En effet, grâce au principe de libre circulation des travailleurs, les ressortissants de l’Union Européenne peuvent postuler pour un emploi dans un des pays membres sans effectuer de démarche spécifique. Vous n’avez pas besoin de vous munir d’un visa de travail, la carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffisent pour les trois premiers mois. Après, il suffit de se faire enregistrer auprès des autorités compétentes.

Dans la même rubrique

Séjours linguistiques :