Etudier en Chine

Exigences linguistiques

Les cours étant dispensés quasiment exclusivement en chinois, il est essentiel d’avoir un niveau de langue élevé pour pouvoir y participer. Ainsi, il est essentiel d’obtenir au moins le niveau 6 au test HSK.



Le Hanyu Shuiping Kaoshi, test de langue chinoise établi par le ministère chinois de l’éducation, est le test standard de niveau de langue chinoise pour les personnes dont le chinois n’est pas la langue maternelle. Le HSK se divise en trois niveaux (niveau basique, niveau élémentaire et intermédiaire, et niveau avancé), chaque niveau pouvant donner les qualifications A, B et C.
Le HSK permet d’évaluer le niveau de chinois acquis (que ce soit dans le cadre des études ou lors d’un recrutement pour un poste nécessitant la maîtrise du chinois) ; il est nécessaire pour être admis dans des cursus de spécialité autre que la langue chinoise.
Il est possible de passer le HSK à l’université de Genève ainsi qu’à Zurich. Consultez le site du HSK pour en savoir plus.

Il faut savoir que pour ceux qui souhaitent étudier en Chine la littérature, l’histoire, la philosophie, la médecine et la pharmacie traditionnelles chinoises, il faut avoir deux ans d’étude de la langue derrière soi ; pour d’autres spécialités, un an suffit.

Dans la même rubrique

Guide pratique :

A lire également