Etudier en Chine

Se loger et se soigner en Chine

Se loger

Les résidences universitaires sur les campus sont le cadre privilégié de la vie estudiantine chinoise. Ces résidences sont gérées par les étudiants eux mêmes par le biais de l’association des étudiants de l’université, qui elle même dépend de la fédération nationale des étudiants à laquelle tous les étudiants inscrits doivent être affiliés.
Pour les étudiants internationaux, le bureau des étudiants internationaux de votre université pourra vous renseigner pour obtenir un logement. En général les étrangers ont une résidence spéciale pour eux. Une chambre universitaire avec téléphone, télévision dans la chambre et salle de bain sur le palier revient à 5Frs par jour ; avec la salle de bain dans la chambre, ce sera 11Frs.
Notez que les campus sont rigoureusement surveillés par la police, en raison du spectre de Tien Anmen (mouvement contestataire mené par des étudiants en 1989). Les chambres sont à partager entre 4 et 6 personnes.
Le temps est clairement réglementé entre 7 heures du matin, réveil par la radio du campus et exercices physiques obligatoires (sauf pour les étrangers, rassurez vous !), jusqu’à 23 heures, extinction systématique des lumières du campus…
Si les autorités de l’université encouragent les étudiants à vivre sur le campus, il est possible toutefois de vivre à l’hôtel. Assurez vous dans ce cas que celui-ci a une licence pour les étrangers. Une chambre d’hôtel trois étoiles : 300 CNY et plus (50Frs) la nuit.
L’hébergement chez l’habitant est, sauf dérogation des autorités, formellement interdit.
En revanche, louer en ville est depuis peu autorisé. A Shangai où les loyers sont les plus élevés, vous paierez un appartement de 40m² environ 500Frs, d’autres provinces sont beaucoup moins chères.

Se soigner

Il existe des centres médicaux spécifiques pour les étrangers, mais pour pouvoir les fréquenter sans trop de frais, mieux vaut avoir souscrit à une assurance santé au préalable.
A votre arrivée, il est vivement recommandé de s’inscrire auprès du consulat de Suisse. Il est également important d’avoir contracté une assurance rapatriement.
Sans comptez un élément tabou en Chine : le sida. Le test VIH est obligatoire pour des séjours longs, et conditionne une autorisation de séjour de plus de 6 mois.
Vous comprendrez donc qu’ il est plus raisonnable, pour des actes importants, de se faire soigner hors de Chine…

Quelques conseils sanitaires :
- Ne buvez pas d’eau du robinet, où que ce soit (même dans les grandes villes il vaut mieux boire de l’eau bouillie ou de l’eau minérale suffisamment identifiée). Partout en Chine les gens ont une bouilloire ce qui permet de faire du thé et de consommer une eau inoffensive.
- Quand vous achetez à manger dans la rue (et vous auriez tort de ne pas le faire car les petites échoppes sont très bon marché et proposent d’excellents plats) assurez vous seulement que tout ce que vous achetez a été suffisamment cuit.

Enfin, notez aussi que la Suisse n’a aucun accord d’entraide judiciaire avec la Chine, attention donc à vos actes, les peines de prison ne sont pas les mêmes qu’en Suisse.

Que tous ces inconvénients ne vous empêchent cependant pas d’y partir quand même !



Dans la même rubrique

Guide pratique :

A lire également