Etudier en Espagne

Les formalités avant le départ

Entrer en Espagne

Depuis le 1er juin 2004, les citoyens suisses sont traités comme les ressortissants de l’UE dans les 15 anciens Etats de l’UE - dont l’Espagne - en ce qui concerne les dispositions d’entrée et de séjour ou l’accès au marché du travail. Par conséquent, vous pouvez voyager en Espagne sans permis de séjour et y travailler. Vous devez alors posséder une carte nationale d’identité ou un passeport valide.

S’inscrire à l’université

Les programmes d’échange

En 2004/2005, l’Espagne a accueilli 25 511 étudiants Erasmus, ce qui en fait le premier pays d’accueil du programme d’échange. En partant avec ce programme européen, vous réduisez considérablement les complications administratives et vous bénéficiez d’une bourse d’environ 165 Francs par mois. D’où l’engouement qu’il suscite...



Partir en solo

Si le cœur vous en dit, vous pouvez choisir de faire la totalité ou une partie de votre cursus universitaire en Espagne, sans bénéficier d’un programme d’échanges.

D’autant plus que, suite à un accord spécifique passé entre les différents pays de l’Union Européenne ou appartenant à l’EEE, l’Espagne reconnaît les diplômes suisses.
Pour plus d’infos sur les équivalences de diplôme, consultez l’article consacré.

Il y a encore peu de temps, les étudiants citoyens de l’Union européenne et de la Suisse qui souhaitaient intégrer une université espagnole après leurs études secondaires devaient passer un examen d’entrée appelé selectividad. Même si rien ne vous empêche de le passer à l’heure actuelle, cet examen n’est plus exigé !

Pour vous inscrire en première année d’université, c’est votre diplôme de fin d’études secondaires qui servira de sésame. Notez que pour intégrer les filières sélectives ou très demandées, on exigera de vous de très bonnes notes. Sachez également que certaines facs sont plus exigeantes que d’autres.

Choisir son université

Chaque année, le quotidien El Mundo publie une étude sur les universités espagnoles. Destinée à guider les étudiants dans leurs choix d’orientation et surtout dans le choix de leur université d’accueil, cette analyse prend en compte 25 critères concernant la demande universitaire, les ressources humaines et physiques des facultés, les programmes d’études, les résultats obtenus par les étudiants les années précédentes, etc.

Pour l’année scolaire 2007/2008, les trois universités qui font la course en tête sont :

- Universidad Politécnica de Madrid (UPM)

- Universidad Complutense de Madrid (UCM)

- Universidad Pompeu Fabra (UPF) (Barcelone)

Plus de détails sur le palmarès, cliquez ici.

Dans la même rubrique

Guide pratique :